Presse

Presse

2015

Vincent Lagarde élu l'entrepreneur de l'année 2015

Vincent Lagarde de Natec Medical remporte le Tecoma Award après s'être classé premier dans les critères progression, dynamisme à l'extérieur et engagement citoyen.

Maurice, c’est plus que la mer et le soleil, c’est aussi de la haute technologie ! C’est ce que prouve depuis 2000, Vincent Lagarde. Il a obtenu l'AfrAsia Tecoma Award de l’Entrepreneur de l’année 2015 !
Son entreprise Natec Médical conçoit, fabrique et commercialise des cathéters à ballonnet stériles et non stériles. 60 % de son chiffre d’affaires est réalisé sur le marché indien. L'entreprise mise beaucoup sur la Recherche et le Développement (R & D), elle y consacre 8 % de son chiffre d'affaires.
Vincent Lagarde a convaincu à la fois 200 chefs d’entreprises de Maurice qui ont répondu à un sondage effectué par TNS Analysis mais également, grande nouveauté de cette année, un jury constitué de chefs d’entreprises et de partenaires de l’élection de « l’Entrepreneur de l’année » de La Réunion. Vincent Lagarde a d’ailleurs obtenu la majorité des suffrages dans les critères de progression, du dynamisme à l'extérieur et de l’engagement personnel citoyen.
Nirvan Veerasamy, le directeur général de Yu Lounge a, quant à lui, emporté le prix de l'innovation. 
Trois cent personnalités du monde économique local et politique ont assisté à la 13ème édition du Tecoma Award 2015 qui a eu lieu ce vendredi, à l’Institut français de Maurice, à Rose-Hill. 

Après avoir lancé l’an dernier, « Les Tecoma Espoirs », pour soutenir les jeunes entrepreneurs, L'Eco austral innove encore une fois. Pour favoriser des échanges professionnels dans l’océan Indien et afin de mieux faire connaître le tissu économique mauricien à nos partenaires de La Réunion, un jury a été constitué. Présidé par Daniel Moreau, élu Entrepreneur de l'année 2014 à La Réunion, ce jury est composé de 5 personnalités indépendantes et représentatives du monde de l'entreprise de l’île soeur dont 4 choisies parmi nos partenaires (Orange, Luvi-Ogilvy, Banque de La Réunion et Journal de l’île de La Réunion). Ce jury a participé au suffrage final, ses votes ont compté pour 50 % dans le classement final. 

LE JURY

Patrick CUVELIER, ORANGE REUNION
Bernard FREMONT, BANQUE DE LA REUNION
Yves MONTROUGE, JOURNAL DE L'ILE DE LA REUNION
Daniel  MOREAU, ROYAL BOURBON (L'Entrepreneur de l'Année 2014 à La Réunion et président du jury)
Luis VIEIRA, LUVI OGILVY

Archives Presse Sélectionnez

Année précédente

L’Association of Mauritian Manufacturers (AMM) va étendre son label Made in Moris, aux services. Le premier à en bénéficier sera un groupe hôtelier mauricien dont la stratégie repose sur des vacances « bien mauriciennes ». La nouvelle devrait être officielle en août ou septembre prochain. Ce n’est pas la première fois que ce label, lancé en 2013, est accordé à des produits non manufacturés. En 2017, le film Panik, produit localement par la troupe de comiques mauricienne Komiko, avait été labélisé Made in Moris.

Renaud Azema, directeur de Vatel Mauritius, qui détient la franchise de Vatel pour l’Afrique de l’Est, finalise en ce moment le lancement de deux nouvelles écoles en Tanzanie et en République démocratique du Congo (RDC). Ces écoles devraient ouvrir « fin 2019 ou début 2020, selon la rapidité des autorités à délivrer les accréditations, explique-t-il. Le business plan prévoit des rentrées de 30 à 40 étudiants par an pour chaque école », explique Renaud Azema avant d’ajouter que l’objectif est de « 400 étudiants pour chaque école à l’horizon 2023 ».

La Capital Markets Authority, l’autorité de surveillance des marchés financiers au Kenya, a approuvé l’octroi d’une licence d’« Authorised Depository » (dépositaire autorisé) et d’« Authorised Securities Dealer » (courtier en valeurs mobilières autorisé) à la SBM Bank (Kenya) Limited. Cela porte à trois le nombre des banques agréées « Authorised Securities Dealers » au Kenya et à vingt celui des « Authorised Depositories ».

On connaissait déjà l’anecdote des chemises Ralph Lauren, authentiques à Maurice mais fausses à peine passées les rives de la petite île de l’océan Indien. Aujourd’hui, ce sont des titres consulaires qui font polémique puisqu’il apparaît que l’interlocuteur qui se présentait à nous comme le consul honoraire du Rwanda n’a pas été (encore) accrédité par Port-Louis. À la décharge de L’Éco austral, il apparaît que ce n’est pas la première fois que cette personne se prévaut d’une fonction qu’elle n’occupe pas officiellement. 

L’Institut Escoffier, à Moka, va proposer dès la prochaine rentrée deux nouveaux bachelors spécialisés en « marketing du luxe, fashion et tourisme » et « sommellerie, gastronomie et services de luxe ». La formation durera trois années et sera délivrée conjointement par l’Inseec Paris et l’Institut Escoffier, avec le concours du lycée hôtelier La Renaissance, à La Réunion. Les titulaires de ces bachelors pourront poursuivre leur spécialisation en master.

Présent sur l'île depuis 1983, KFC renforce ainsi son positionnement en tant que marque mauricienne. La franchise, qui compte 21 restaurants, travaille principalement avec des producteurs locaux. « Ce n’est pas tous les jours qu’une marque aussi forte localement, de surcroît internationale, nous sollicite. C’est la première marque à être labellisée dans la catégorie ‘Industrie de la restauration’.

L’organisation de comptables mondiale, l’Association of Chartered Certified Accountants (ACCA), et le Mauritius Institute of Professional Accountants (MIPA, l’institut de professionnels de la comptabilité à Maurice) ont signé le mercredi 7 août dernier un nouveau protocole d’accord de collaboration.
Consultec, fondée en 2004 par l’ancien nominé au Tecoma Award Dominique Béchard, porte désormais le nom d’Ekium Amio, une référence mondiale spécialisée dans la chimie et le nucléaire.
Le cabinet d'audit et de conseil KPMG et le Mauritius Institute of Directors (MIoD), ont présenté leur 7e exposé de position (position paper). Ce guide a pour sujet les fonds de retraite.

Pages